Questions pour une championne

La dernière fois, crevette, je t’ai avoué que ma grand-mère était d’origine étrangère…Lorsque Superpapa a lu mon article, il m’a demandé « Ben, pourquoi tu dis pas que tu es d’origine « #@&*# »? Je lui ai répondu « What? tu es fou, je peux pas dire ça!!! Une blogueuse se doit de répandre du glamour et des paillettes sur la vie de ses lecteurs! » C’est une mission sacrée crevette, et tu connais mon sens du devoir.

Oui, bien sûr qu’il y a des origines plus glamour que d’autres, on ne va pas se mentir.

Nous situerons donc ces bribes de souvenirs, cette tranche de vie dans un endroit chaud avec des maisons blanches, des routes un peu défoncées bordées de palmiers et beaucoup de sable…Qu’est-ce que tu dis crevette? La Californie? Oui, exactement. Une Californie où on pêche la morue.faro-algarve-portugal

Bref, mes grands-parents vivaient dans une maisonnette juste à côté de la mer. La plage devait se situer à 800 m environ, mais la municipalité avait eu la brillante idée de grillager le bois qu’il fallait traverser pour y accéder. Alors il fallait faire le tour. Ce qui rallongeait le trajet de manière significative pour la grosse feignasse que j’étais.

C’est pourquoi mon activité préférée…était regarder la télévision. Oui, c’est triste…mais là n’est pas la question. La télévision californienne étant à l’époque plutôt limitée nous avions une parabole. Telenovelas brésiliennes, clips de rap allemand (oui, au début tes oreilles saignent un peu mais après tu t’habitues, promis), vieux films égyptiens en noir et blanc, bulletins météo en cantonais, je regardais tout. Ah, sauf un truc: les films de la chaine polonaise et leur doublage merdique (un gars qui fait touuutes les voix, même celle des femmes en réussissant l’exploit de garder la même intonation du début jusqu’à la fin!).

Je passais donc de longues heures avachie dans le sofa à parfaire ma culture et ramollir un peu plus mes fesses. Mais, attention! Il y avait un horaire auquel la télé était réquisitionnée. A 17h heure de Paris, sur TV5, ma grand-mère avait rendez-vous avec Julien Lepers. Tous les jours sans exception aucune, à 17h tapantes elle s’emparait de la télécommande et s’installait dans son fauteuil avec le sérieux d’un ministre.

C’est que, vois-tu, ma grand-mère était persuadée que regarder « Questions pour un champion » la rendait intelligente.

« ça me fait marcher la tête. » m’expliquait-elle avec son charmant accent californien.

« Mais… tu les comprends même pas les questions!!! » lui faisais-je remarquer quasi systèmatiquement. Parce que bon, son français était quand même limite. Mais ma grand-mère me répondait d’un haussement d’épaule et un air de grande dame. Elle avait rendez-vous avec son Juju d’amour et rien de ce que je dirai ne pourrait l’empêcher.

Sacré Juju. Mais comment faisait-il pour exercer un tel pouvoir de fascination sur toutes les ménagères de plus de 50 ans, et ça jusqu’en Californie?

« Je suis un vieux schnoc à l’air hautain et aux cheveux frisés, je suis le phénix des hôtes de ces bois, je suis un Monsieur Je sais tout imberbe et botoxé qui a étendu son empire dans tout le monde francophone, je retiens toutes les mémés en otages tous les jours à 17h, je suis, je suis… »

Julien LepersAu mois de février, Juju (Ronan Gerval Lepers de son vrai nom, tu comprends qu’il ait changé) a quitté l’émission historique qu’il avait animé pendant si longtemps. J’ai été très triste, tu sais. Et si j’avais eu la télé j’aurais regardé une dernière fois. Une sorte d’hommage cathodique, tu vois. Mais je n’ai pas la télé et c’est peut-être pas plus mal comme ça. Finalement, je suis soulagée que ma mamie n’ait pas eu à voir ça.

Ma chère mamie, je ne sais pas si regarder « Questions pour un champion » te rendait plus réellement plus intelligente, ce que je sais c’est que ce n’est certainement pas « Touche à mon poste qui le fera »…

Repose en paix, toi aussi t’étais une championne, à ta façon.

 

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 3
    MonoCroc

    Bel hommage :))

    (Mais concernant Juju, j’étais plutôt ravie de ne plus voir sa trombine condescendante dans mon p’tit écran -même si je comprends qu’il était tout un symbole pour certain(e)s-… puis v’la qu’il revient je crois :o)

    • 4
      Nini

      C’est vrai que Juju, c’était tout un symbole. Le symbole d’une France vieillissante (et sclérosée diront certains) mais qui savait des choses, plein de choses! C’était avant Nabila et toussa…Et je ne pouvais entrendre son générique sans penser à ma mémé, elle était VRAIMENT accro!

    • 6
      Nini

      Merci, c’est gentil 🙂 En ce qui concerne ta grand-mère peut-être qu’il ne vaut mieux pas remuer le couteau dans la plaie…mais je serai quand même curieuse de savoir ce qu’elle pense de Juju chez Cyril 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *